Ekin Kirimkan

Ekin Kirimkan est née à Ankara en 1978. Formée au dessin à l’Académie Royale des Beaux-arts de Bruxelles, elle s’est initiée à la gravure à l’Académie d’Ixelles. Elle a rejoint l’Atelier de la Main Gauche en 2010, où elle a enseigné la gravure de 2012 à 2016.

« Ma recherche s’appuie sur les fondements de la stratigraphie et le principe de succession de couches qui composent l’écorce terrestre ainsi que sur la fossilisation en tant que matérialisation du temps.
Il s’agit donc de fouiller la matière (la matrice) et d’en révéler, couche après couche, la mémoire pour la faire remonter à la surface et la fixer.
La matière refait surface par le biais de multiples interventions chimique et alchimique.
La trace (ou empreinte) induite ensuite par le report révèle un principe simple lié à l’existence des fossiles : « Dans le cas d’un corps solide inclus dans un autre corps solide, le premier des deux à s’être solidifié est celui qui a imprimé sur l’autre les caractéristiques de sa propre surface. » (Sténon)
Cette réflexion autours des éléments stratigraphiques et de la fossilisation implique une attention particulière portée à la chronologie et donc à la structuration des étapes dans la procédure de création. «

http://kirimkanekin.tumblr.com/#me

Cathédrale

Eau forte - 15x6,5cm - 2016

Sans titre (en surimpression 1)

Eau-forte,
14,5 x 22,5 cm, 2015.

Traverses I

Eau forte et pointe sèche - 10x15,5cm - 2016